top of page

Touche pas à ma téléconsultation : ils se mobilisent pour soutenir la téléconsultation

Dernière mise à jour : 11 avr. 2023

Nous vous partagions dans un précédent article, les inquiétudes du Catel vis-à-vis d'une possible prochaine limitation drastique des téléconsultations suite à l'adoption, par la commission des affaires sociales de l’Assemblée Nationale, d'une proposition d’amendement visant à modifier la définition légale de la téléconsultation et sa prise en charge dans le PLFSS 2023.


Cette annonce a fait réagir largement les organismes représentants les patients comme les professionnels de santé. Depuis, de nombreux acteurs, dont des organismes représentants les patients comme les soignants, se sont mobilisés pour rappeler les atouts de la téléconsultation. Ci-dessous quelques articles et témoignages collectés.


  • Téléconsultations : ne sanctionnons pas les usagers ! Un article publié par France Assos Santé, la voix des usagers - Lire l'article

« Les usagers qui n’arrivent déjà plus à se soigner ne doivent pas payer les pots cassés des dysfonctionnements dans la mise en œuvre de la téléconsultation. A l’heure des déserts médicaux, ces mesures amputeraient les usagers d’une voie d’accès aux soins. Encadrer oui ! Sanctionner non ! » Gérard Raymond, président de France Assos Santé.


  • Privation du droit à la téléconsultation à la maison : députés, n'allez pas au bout de cette mesure Un article publié par La Fédération Française des Diabétiques - Lire l'article

"En fin de semaine dernière, la Fédération Française des Diabétiques, l’Alliance du Cœur, l’Association des malades, aidants et transplantés hypertension pulmonaire, France AVC, et le Collectif national des Associations d’Obèses ont rendu publique une lettre ouverte d’alerte aux députés concernant le devenir de la téléconsultation, aujourd’hui incertain à cause d’une mesure du projet de loi de financement de la sécurité sociale (PLFSS)"


Pour lire la lettre ouverte dans son intégralité :

Lettre ouverte
.pdf
Télécharger PDF • 177KB

  • Brider la téléconsultation, une erreur pour les patients et les finances Un article rédigé par Cécile Philippe, Présidente de l’Institut Molinari et chroniqueuse aux « Echos » - Lire l'article

"Chercher à brider la télémédecine en plein rebond du Covid-19, au moment où des personnes ont du mal à se déplacer faute de carburant, le tout au nom d'abus nécessairement marginaux relève d'une conception étrange des risques à couvrir."


  • La fin des téléconsultations à domicile ? Le vote d'un amendement surprise au PLFSS  jette le trouble dans la profession Un article publié par Le Quotidien du Médecin - Lire l'article

"C’est un amendement surprenant qui a été adopté par la commission des Affaires sociales de l’Assemblée nationale, dans le cadre de l’examen du projet de loi de financement de la Sécu (PLFSS). À la demande de députés Les Républicains, il prévoit que les « actes de téléconsultation doivent être réalisés par le biais d’une maison de santé pluridisciplinaire, d’une officine », afin de garantir l’accompagnement du patient par un professionnel de santé."


  • Télémédecine : une avancée sociétale stoppée par un (en)jeu politique ! Un communiqué publié par la Société Française d’Anesthésie et de Réanimation - Lire l'article

"La Société Française d’Anesthésie et de Réanimation s’engage auprès des professionnels et des patients pour soutenir pleinement toutes les formes de télémédecine, développées et encadrées par des professionnels de santé, visant à améliorer la qualité des soins pour un bilan énergétique moindre."



Le Catel et ses membres se tiennent mobilisés pour faire entendre une voix raisonnée et éclairée par des constats et des pratiques du terrain, pour ne pas connaître un arrêt brutal du développement des bons usages de téléconsultation.


MAJ : cet amendement n'a finalement pas été retenu dans la Loi de Santé 2023.

 

Pour aller plus loin :

Si vous souhaitez réagir et/ou agir collectivement sur ce sujet : contactez catel par mail à contact@catel.pro

Comments


bottom of page